Être fonctionnaire… mais pas que !

Oyez oyez, braves fonctionnaires ! Approchez, approchez, enseignants, policiers, infirmiers, agents administratifs et autres cadres !

Oui je souhaite de quitter la Fonction publique,
mais non je ne suis pas folle !

Vous travaillez actuellement pour la Fonction publique et, pour une raison ou pour une autre, vous envisagez de la quitter ; ou vous en rêvez, sans oser le formuler – même à vous-même…

Quel mal y a-t-il à rêver d’autres choses ? Aucun. Mais tout se bouscule dans votre tête, vous vous interdisez de passer à l’action, et même d’y songer. Jusqu’au jour où…

Jusqu’au jour où vous tombez sur mon site. Et là, vous vous dites : « Mais il y en a d’autres qui sont hantés par les mêmes sentiments que moi ! D’autres qui ont cette chance immense – n’est-ce pas ?– d’êtres fonctionnaires et qui ne se satisfont pas, malgré tout, de leur situation. Cela signifierait donc que je ne suis pas seul ? Non, je ne suis pas fou ! »

Non vous n’êtes pas fou, non je ne suis pas folle non plus !

Mais pourquoi est-ce si difficile de s’avouer qu’on ne souhaite pas rester dans la Fonction publique ? Pourquoi est-ce si difficile de l’annoncer à son entourage ? Pourquoi hésite-t-on à en parler à sa hiérarchie, à son service gestionnaire ?

Rêver d’autres choses,
trouver des solutions alternatives

Quitter la Fonction publique n’est pas plus difficile que quitter n’importe quel emploi salarié, d’un point de vue purement technique. La difficulté est ailleurs. Elle est notamment dans la tête. Ça vous parle ? Alors sachez que vous êtes au bon endroit. Sur mon blog «Non, je ne suis pas folle !», je vais décortiquer pour vous, avec vous, ce qui bloque les fonctionnaires qui souhaitent quitter cette grande maison devenue trop étroite pour eux.

Les raisons sont nombreuses, les blocages aussi ; mais les solutions existent, j’en suis sûre ! Je vais partager avec vous mon cheminement, mes découvertes, mes échecs, mais aussi mes réussites pour me libérer, et surtout les textes de référence qui permettent de tout savoir et de faire valoir ses droits, tout en connaissant ses devoirs.

Une des solutions pourrait peut-être déjà consister en la pratique d’une autre activité lucrative, en parallèle du poste actuellement occupé ? Pensez-vous que cela pourrait vous aider à voir les choses différemment, à vous aider à garder le moral ou à commencer à envisager une reconversion ? Ce n’est pas toujours possible, les règles de cumul d’activités dans la fonction publique sont strictes, les pratiques encadrées. Mais c’est possible. Et cela fait partie des choses que je commence à maîtriser et que je souhaite partager avec vous.

Vaste programme me direz-vous !

Oui, c’est vrai. Mais l’aventure ne fait que commencer. Vivons-la ensemble, semaine après semaine. Je vous invite, si vous ne l’avez pas déjà fait, à lire ma page « Qui suis-je ? ». Cela vous permettra de mieux me connaître. N’hésitez pas à laisser un message pour que je puisse, moi aussi, mieux vous connaître.

Allez, tous ensemble, nous pouvons y arriver !